samedi 16 novembre 2013

Citroën SM prototype "Michelin"







http://citroensmpassion.free.fr/ch7/ch070900/michel01.htm

L'autre SM raccourcie, que l'on peut parfois confondre avec celle qui précède mais qui s'en distingue de prime abord par sa robe tricolore rouge, jaune et noire et ses passages de roue arrière circulaires, a été créée par le département Etudes Spéciales de Citroën, sous l'impulsion de l'ingénieur Jacques Né. Celui-ci avait déjà réalisé la synthèse du projet "S", le développement d'un coupé grand tourisme sportif à traction avant, devenu "SM" après le rachat de Maserati, comme l'explique ce forum consacré aux miniatures Citroën. Du fait de ce mariage, on avait équipé la voiture du moteur V6 conçu par Giulio Alfieri, ce qui devait en faire la traction avant la plus puissante et la plus rapide du monde à l'époque.

La photo ci-dessus provient du site CitroenSMPassion déjà mentionné dans le post précédent, et la photo est apparemment signée du grand photographe automobile, Peter Van. Signalons aussi à ceux qui s'intéressent à la SM cet excellent site sur Georges Régembeau, bien connu des citroënistes pour ses préparations de voitures de la marque, notamment la SM turbo-diesel qu'il a développée, mais dont on connaît moins la vie et l'oeuvre, ainsi que les nombreux brevets qu'il a déposé tant dans le domaine automobile que médical ou les engins de chantiers entres autres.

Mais c'est ici que l'on trouvera sans conteste les informations les plus complètes sur ce prototype, sur le fascinant blog Auto-Croisées. On apprend dans cet article que la voiture avait été conçue pour essayer de transmettre un maximum de puissance à une traction avant (une fonction différente de celle de la célèbre DS "mille-pattes" qui servait aux essais de pneus).

La ligne est incontestablement réussie, peut-être l'une des plus belles de toutes les SM et DS raccourcies : on a à faire à un véritable fauve de la route. Cette fantastique machine rouge-et-or, que l'on appellera "prototype Michelin", a parcouru des centaines de milliers de kilomètres sur les pistes du fabricant de pneumatiques. Avec elle les ingénieurs de Citroën, dont la vénérable firme clermontoise était encore l'actionnaire principal à l'époque, ont pu tester différentes solutions technologiques pour les suspensions, les ponts, le moteur, etc. Précisons juste que le V6 Maserati a été porté a une cylindrée de 3 l et une puissance de 270 ch qui lui permettait de couvrir le kilomètre en 27,5 secondes, soit juste une seconde et demi de plus qu'une Ferrari Daytona... et avec une traction avant, donc. Ce moteur est à l'origine de celui qui équipa plus tard la Formule 1 Ligier JS2.

Le prototype ci-dessus est un modèle reconstitué à partir d'une SM de série par Frédéric Daunat. Il est visible au Conservatoire Citroën, comme le montre cette photo publiée sur l'excellent blog en anglais Ran When Parked ("Elle tournait encore quand elle a été garée là") et qui nous laisse bien voir la lunette inversée de cette SM, puisque c'est quand même l'objet du blog que vous êtes en train de lire ! A noter que Ran When Parked s'intéresse aux voitures uniques, méconnues ou un peu laissées pour compte et qu'il n'utilise, lui, que des photos originales ou de constructeurs.



http://ranwhenparked.net/2012/12/31/ran-when-parkeds-10-best-photos-of-2012/

The second, shortened Citroën SM with a backward-slanted rear window is this prototype developed under the helm of Jacques Né, the chief engineer who had previously designed the SM and had notably been in charge of integrating an Alfieri-designed V6 Maserati into a front-wheel drive Grand Tourisme coupé. 

This prototype was intended to test maximum power delivery on a car with a front-wheel drive configuration. Its 3-litre engine gave the car 270 hp for a theoretical top-speed of 275 kph. The SM "Michelin" prototype as it is customarily called ran a kilometer in 27.5 seconds, compared to 26 seconds by the Ferrari Daytona or Maserati Ghibli. The engine later served as a basis for the Ligier JS2 Formula 1's engine. The car that you see in the picture above isn't the original. It was rebuilt from a custom SM and can be seen at the Conservatoire Citroën, apparently next to an Ami 6 sedan and a Dyane, a rather odd combination. The picture is from the blog in English, Ran When Parked, which unlike the one that you are reading, "has a strict policy of not using images that come from random sources around the web, so almost every single photo on [the ]site was either taken by [its editors] or issued by an auto manufacturer." Should the editors of this blog want me to remove their photograph, I shall do so diligently.

For those of you who read French, I would like to recommend this excellent post on the blog, Auto-Croisées, which details the genesis and technical facts about the car.











http://www.planete-citroen.com/forum/showthread.php?t=42186

Une réplique (?) de ce prototype a participé à un rassemblement Citroën sur les pistes Michelin en 1995, mais je ne suis pas sûr qu'il possèdait une vitre arrière inversée.

A less-gracious replica of the Michelin prototype featured at a Citroën rally on the Michelin test track in 1995, but I am not sure that it has a backward-slanted rear window.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire