dimanche 8 février 2009

Fiat 600 berlinetta Pinin Farina


http://boomer-cafe.net/version2/index.php/Automobiles-des-annees-50/La-Fiat-600.html

Et de fait, dans une compilation sur le sujet, la fête n'aurait pas été complète sans cette berlinette sur base Fiat 600, réalisation de Pininfarina, alors encore appelé Pinin Farina. Il aurait vraiment été dommage de la manquer, ne serait-ce que pour faire oublier la voiture assez navrante qui précède.

D'abord parce qu'elle est méconnue. Et puis surtout, parce que cette voiture... est contemporaine de la Mercury Beldone puisqu'elle date de 1955, ainsi que confimé par un ami-lecteur, Alain, dont il est question plus tard (ce post indiquait initialement qu'elle datait de 1959). Egalement parce qu'il s'agit d'une voiture à moteur arrière comme le montrent les ouïes d'aération bien visibles sur le capot. Enfin, parce qu'elle montre le célèbre carrossier italien s'est intéressé au concept, qui devait commencer à attirer l'attention.

On notera donc le montant de porte délibérément incliné vers l'avant pour équilibrer et affiner la ligne, et la petite glace de custode trapézoïdale. Rien à voir avec le dessin de l'Ami 6 ou le toit au large rebord comme sur les voitures du groupe Ford, sur la Reliant, les Mazda. Ce n'est pas non plus la lunette inversée dissimulée dans une ligne de contour des portes classique, comme celle de la Triumph dessinée par Michelotti. Pas non plus de montants "cassés" pour rendre l'inclinaison de la lunette visuellement moins prononcée (voir la Packard Balboa et les Mercury Breezeway). Cette petite Fiat possède une vraie ligne en Z.

En revanche, L'Auto-Journal du 1er avril 1955, rendant compte du Salon de Genève, semble moins convaincu, comme le montre l'extrait de l'article ci-dessous ! Une réaction horrifiée qui s'explique sans doute par le fait que les lunettes arrière inversées n'étaient pas encore à la mode.

Even the great Italian master of bodywork was enticed to design a backward-slanted car. Probably for the looks, but also to provide plenty of headroom to rear passengers of this Fiat 600 restyled as a little notchback, Z-line coupe. The French magazine, L'Auto-Journal seemed to disagree, talking about one of "Pinin Farina's nightmares" in the article below. The car is admittedly less endearing than the more conventional, yet lovely 600, but it has style, too. Backward-slanted rear windows were also not quite fashionable yet (their heyday came at the end of the decade), hence presumably the magazine's horrified stance.


(Courtesy of 'Alain')

Aucun commentaire:

Publier un commentaire